Cap aux bords, un documentaire hors des mots…

« Comment trouver le bon chemin pour communiquer avec des jeunes autistes ou psychotiques enfermés dans leur monde ? Ces chemins, les animateurs du lieu de vacances de l’association J’Interviendrais tentent de les emprunter (mal parfois) dans cette maison de Pruniers dans l’Indre qui accueille cinq jeunes pour un séjour de vacances hors de leurs institutions. Un lieu créé il y a une quarantaine d’années par René Demichelis et que François Guerch le réalisateur de Cap aux bords, le film projeté le 9 juin au Bar à lire de Sète, connaît bien pour y avoir été lui-même animateur il y a plusieurs années. Caméra à l’épaule, il a suivi Allan, Matteo, Salma et leurs animateurs (un par enfant, le luxe absolu en la matière !) dans leurs “activités” en forêt, sur le marché, dans la maison… Et les tentatives des adultes pour entrer en résonance avec eux. Des tentatives souvent vouées à l’échec, mais parfois un regard, un sourire redonnent espoir… On pense bien sûr beaucoup au travail de Fernand Deligny – en particulier lors de la séquence de l’eau dans le jardin…
Un film sensible sur un sujet qui ne l’est pas moins, la rencontre de “l’autre”, un film toujours à juste distance, et des images superbement maîtrisées, un film à petit budget. Mais surtout, un vrai regard de cinéaste. Poétique. Un cinéaste dont on espère vite un prochain film… »

1 réflexion sur « Cap aux bords, un documentaire hors des mots… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s